Les ateliers d’Écho

Workshop


Groupe:15-25 pers.

Public:enfants ou adultes

équipe:Liévine Hubert et/ou Thibault Condy

Durée:2h30 (initiation) ou 4 x 2h30 (stage)

Ces ateliers se déroulent dans le cadre d’une représentation d’Echo, pièce de lumière et de mouvement pour espaces d’exposition.

Ce projet d’atelier s’inscrit dans une optique de rencontre avec le public local du musée. Au-delà de la performance en elle-même, qui a lieu dans les salles d’exposition et parmi les oeuvres, les ateliers permettent davantage de créer cette rencontre. Ils sont adressés aux habitants du quartier, concernent les écoles ou autres organisations situées aux alentours du musée (maisons des jeunes, maisons de quartier, associations de réinsertion sociale, centres d’alphabétisations, académies d’art, écoles primaires et secondaires).

Lors de ces ateliers, ce sont nos corps qui vont parler. C’est par le mouvement, et non par la parole, que nous allons exprimer les oeuvres, que nous allons dire ce que nous en pensons, ce qu’elles réveillent en nous. Les participants feront une expérience singulière de leur corps en mouvement. Les ateliers commenceront toujours par une mise en condition physique, le temps de délier certaines tensions et d’éveiller le corps dans son ensemble. Ensuite, nous apprendrons quelques éléments-clés de théâtre de mouvement, qui serviront de cadre à l’expression.

Nous apprendrons aussi à manipuler les dispositifs lumineux ayant servi aux performances Écho. Nous jouerons avec l’ombre et la lumière, la transparence, la projection… Les participants auront par exemple l’occasion de créer des effets de lumière en manipulant une ampoule de grande taille pendue à un fil. Ils pourront manipuler un morceau de papier sur lequel sera projetée une image : déplacer le papier pour mettre en évidence une partie de l’image, avancer ou reculer le papier pour zoomer ou dézoomer, le plier, le déchirer… Des procédés ludiques et suffisamment cadrés que pour permettre aux participants de libérer leur créativité.

Le workshop aura lieu en partie dans un studio annexe du musée, où nous ferons nos expériences de mouvement et de lumière au calme. Mais l’atelier se veut être en lien avec le musée et les oeuvres exposées. Il y aura donc quelques petites envolées vers les salles d’exposition pour puiser l’inspiration dans les images.