Liévine Hubert


Liévine a une pratique artistique croisée du corps et de la voix, avec un clair appétit pour la danse, les arts martiaux, la polyphonie, l’écologie. 

A l’image de cette fringale touche-à-tout, elle réalise des formes hybrides, au fil de collaborations diverses avec un guitariste, une danseuse, un créateur d’effet spéciaux (…). De la même manière sont conçus ses workshops : un stage s’imagine comme une création, avec une dramaturgie et un champ d’exploration propres. Dans les deux cas, il s’agit d’une expérience intense qu’on vit en groupe.

Liévine a étudié la philosophie à Bruxelles, à Louvain-la-Neuve et à Grenade, et s’est spécialisée en esthétique et en philosophie de l’art. Parallèlement, elle s’est formée à De Kleine Academie – École Internationale de Création et de Théâtre (Bruxelles), où le corps et le mouvement ont une place centrale.

Depuis, elle a chanté avec le groupe vocal Les Divas Dugazon, travaillé aux côtés du chorégraphe rennais Alain Michard, puis au sein du Réseau des Arts à Bruxelles, du Festival de musique FrancoFaune et de Facir – fédération des musiciens belges.

Aujourd’hui, ce qui l’intéresse vraiment, c’est ce genre de missions : faire vibrer le groupe, accroitre sa concentration, marcher le plus lentement possible, faire une boum à jeun, penser aux implications concrètes de cette phrase : « Less is more ».