Le Geste qui Sauve


Le projet


Au sein de la compagnie bruxelloise Le Geste qui Sauve, Liévine Hubert développe un langage gestuel précis et épuré. Les créations qui en émanent sont des formes hybrides. Elles ont en commun d’être très visuelles et tirent leur force d’une simplicité radicale.

L’Absent (2012), créé avec Antonin Descampe, est une pièce de gestes, en silence. Le spectacle a été primé trois fois en Europe : « Best Physicality Price » (BE Festival of Birmingham, 2012), « Special Mention for Sensibility » (Festival Skena Up, Pristina, 2012) et prix du public (Festival MIMOS, Périgueux, 2016).

NO REGRET (2016) est un tendre et grand moment collectif, rassembleur de générations. Il s’agit d’un projet chorégraphique participatif impliquant des dizaines d’habitants complices. Il a pris place, entre autres, aux Escales Improbables (Montréal, 2020), au Festival Les Tombées de la Nuit (Rennes, 2018) et au Festival SIGNAL (Cifas, Bruxelles, 2018). 

Avec Le Laboratoire de l’ordinaire (2017), créé avec Joséphine Borsu, Liévine s’est intéressée au banal, au quotidien, à l’ordinaire. Ce Laboratoire est un grand jeu participatif où nos mouvements les plus simples font l’objet d’une analyse rigoureuse, presque scientifique. Et, contre toute attente, c’est drôle.

ECHO (2015-2019) est né de la collaboration avec un créateur d’effets spéciaux (Thibault Condy) et un guitariste sauvage (Clément Nourry). ECHO est une contemplation hypnotique, une invitation à prendre le temps de regarder. La pièce a été présentée notamment à L’iselp (Bruxelles, 2015), à la Villa Empain – Fondation Boghossian (Bruxelles, 2018) et au Musée René Magritte (Bruxelles, 2019).

Dans le contexte du coronavirus, Liévine imagine une nouvelle forme de proximité avec le public et crée Ce qu’on éprouve de loin (2020). Il s’agit de séances de télépathie, un partage d’expérience entre deux personnes qui ne peuvent se percevoir.

Liévine donne aussi des stages et des ateliers, qui ont lieu sur Bruxelles mais aussi à Neufchateau, Libramont, Tours, Nantes. Ils sont adressés à celles et ceux qui rêvent de faire vibrer leurs cordes vocales collectivement, celles et ceux qui aimeraient se réconcilier avec leur anatomie trop peu exploitée.

Équipe


Liévine travaille en équipe, avec tout un tas de personnes super cool telles que Thibault Condy – créateur d’effets spéciaux, Inês Campos – chorégraphe et chanteuse de Porto, Clément Nourry – compositeur et guitariste sauvage, Daphné Achermann – danseuse et éleveuse de plantes médicinales, Claire Vandamme – photographe, Mouna Yantour – chanteuse et enseignante en géographie, Davy Palumbo – batteur et spécialiste de rythme signé (…).

 

Conception, réalisation Liévine Hubert

Complices Thibault Condy, Inês Campos, Clément Nourry, Claire Vandamme, Camélia Zaoudi, Anaïs Caillat, Daphné Achermann, Mouna Yantour, Davy Palumbo (…).

Production & diffusion Liévine Hubert

Images Claire Vandamme, Koen Cobbaert

Soutiens Conseil de l’Interdisciplinaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Wallonie-Bruxelles Théâtre Danse, Bureau International de la Jeunesse.

 

federation-wallonie-bruxelles

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Origines


Le Geste qui Sauve a été fondé en 2012 par des comédien.ne.s issu.e.s de la Kleine Academie – Ecole Internationale de Création et de Théâtre (Bruxelles).

L’équipe s’est alors rassemblée autour d’un intérêt commun : notre body, notre être mouvant. La marque de fabrique de ce groupe était en effet de mettre le corps au centre du travail : exploiter la force dramatique qui émane de détails physiques, axer le jeu d’acteur sur la rythmique du mouvement et l’architecture des corps.

Aujourd’hui, la compagnie est animée par Liévine Hubert.

Enregistrer