Le Laboratoire de l’ordinaire

Production


Concept:Liévine Hubert

Jeu:Joséphine Borsu, Liévine Hubert

Conseils:Antonio Otero, Antonin Descampe

A la manière de Georges Perec dans L’infra-ordinaire, nous questionnons nos habitudes. Nous prêtons attention à « ce qui semble tellement aller de soi que nous en avons oublié l’origine ». Le geste quotidien est l’objet de notre Laboratoire. Nous analysons son rythme, ses temps de pause, le regard qui l’accompagne.

Et nous nous étonnons du résultat. Car de cette étude précise, quasi-scientifique du geste, émane une histoire, une émotion, un imaginaire. Changer un détail dans notre manière d’exécuter un geste, par exemple l’axe du regard ou le tempo du geste, c’est inventer une autre histoire. A partir de là, on réalise qu’une succession de mouvements simples, effectués de telle ou telle manière, peut prendre des allures de western, de thriller ou de comédie.

Nous vous invitons à participer à une expérience, à un jeu collectif. Vous deviendrez vous-mêmes les scientifiques de notre laboratoire et nous serons à la merci de vos expérimentations.

************

Si Le Laboratoire de l’ordinaire est une pièce, il s’agit aussi d’une plateforme de recherche sur nos gestes quotidiens. Un champ immense s’est ouvert lors d’une première résidence à l’Hôtel Pasteur (Rennes) en avril 2016, ne demandant qu’à se prolonger dans de nouvelles expérimentations.

Dans une optique collective d’échanges, nous prévoyons un temps de recherche collectif, mêlant comédiens, danseurs, philosophes, anthropologues et tout individu sensible à la question du geste quotidien. Ces rencontres prendront la forme de workshops ouverts à un public issus de tous horizons.